Quand faire appel à un médecin post-accouchement ?| La gamme Bepanthen

Quand dois-je demander l’avis d’un médecin?

Après la naissance de votre enfant, vous avez parfois l’impression d’être une vraie girouette. Alors que vous vous sentez profondément heureuse, l’instant d’après s’ensuivent des sautes d’humeur et des larmes inexpliquées. Dans la grande majorité des cas, il s’agit de réactions tout à fait normales, s’inscrivant dans des rites de passage. Pourtant, dans certains cas isolés, vous pouvez avoir besoin de l’aide d’un médecin. Voici les signes qui ne trompent pas.

Faire face aux saignements

Les saignements utérins (les lochies, dans le jargon médical) peuvent se poursuivre des semaines après l’accouchement.

  • Dans une situation normale : Au cours des premiers jours, ces écoulements de sang ressemblent à des règles abondantes. Vous aurez besoin de serviettes hygiéniques spécial maternité particulièrement épaisse et devrez en changer régulièrement. Les lochies sont tout d’abord d’un rouge vif, puis elles changent de couleur au fil des jours pour prendre une teinte rouge foncé puis brune. Si vous allaitez, il se peut que vous perdiez plus de sang plus vite dès les premiers jours. Dans ce cas, les lochies devraient durer moins longtemps. Si vous passez du temps hors de chez vous, il se peut que ces saignements utérins se fassent aussi abondants qu’au départ.
  • Dans une situation anormale : Dans ce cas, vous devez faire l’objet d’un examen médical dans les plus brefs délais. Si vous perdez des caillots de sang de très grande taille (de la taille de votre poing), cela n’est pas normal et vous devez demander l’avis d’un médecin en urgence. Si ces écoulements sanguins abondants s’accompagnent d’un pic de fièvre, d’un pouls anormal ou de sueurs, ces symptômes peuvent indiquer que vous souffrez d’une infection.

Signes et symptômes d'une réelle urgence médicale

  • Vous encourez un risque accru de développer des caillots dans le sang si vous restez allongée après une opération ou un accouchement. Si vous ressentez les symptômes suivants : votre mollet vous fait mal, il est à la fois enflé et sensible, et cela s’accompagne souvent d’une douleur intense, de rougeurs autour du caillot ainsi que d’une zone rouge à l’arrière du genou, il peut s’agir d’une thrombose veineuse profonde (TVP).
  • En l’absence de traitement, les caillots peuvent se détacher pour venir se loger dans l’artère pulmonaire (ce qui s’appelle une embolie pulmonaire). Si vous ressentez les symptômes suivants, à savoir un essoufflement, une douleur dans la poitrine voire une syncope, il peut s’agir d’une embolie pulmonaire.

Dans ces deux cas, vous devez consulter d’urgence un professionnel de santé.

Curve image